Les nutriments jouent un rôle clé dans la fertilité féminine et dans la grossesse. Certains nutriments permettent d’augmenter vos chances de concevoir et garantissent que le bébé se développe dans de bonnes conditions.

Sans un apport approprié en nutriments, l’organisme est incapable de fonctionner correctement. Cela peut compromettre la santé et la vitalité. Le processus reproductif dépend aussi d’un certain nombre d’acides aminés, de minéraux, de vitamines et d’oligoéléments pour se dérouler correctement.

Les nutriments ont toutes sortes d’effets sur la fertilité féminine. Si une carence en certains nutriments peut provoquer une réduction de la fertilité, il y a aussi d’autres aspects à prendre en considération. Car même si la conception reste possible, une carence en certains nutriments peut nuire au développement fœtal et provoquer une fausse couche. Il y a aussi des risques pour la santé de la maman.

Les nutriments clés favorables à la fertilité féminine

Cuivre

Le cuivre est un oligo-élément qui contribue au métabolisme et à la régulation hormonale. Si l’organisme dispose de trop ou de trop peu de cuivre, cela peut avoir des conséquences négatives pour la fertilité. Selon les études menées à ce sujet, les femmes carencées en cuivre tendent souvent à être hypofertiles. L’hypothèse retenue pour expliquer cette observation est que cela perturbe le métabolisme de l’œstrogène.

Poursuivre la lecture

Acide folique

Parmi les nutriments qui comptent dans le cadre de la grossesse, l’acide folique est sans doute l’un des plus connus. Cette vitamine B est indispensable à la division cellulaire qui accompagne le développement du bébé. Une carence en acide folique peut engendrer des malformations au niveau du tube neural, de la moelle épinière ou du cerveau. Il est donc important que les femmes augmentent leur apport en acide folique au moment où elles envisagent une grossesse. Il faut ensuite maintenir des apports élevés en acide folique au cours des premiers stades de la grossesse afin de favoriser le bon développement du bébé.

Poursuivre la lecture

Fer

Il existe une corrélation importante entre faible niveau de fer et infertilité féminine. Une carence en fer peut conduire à l’anovulation. Le fait de maintenir le fer à un niveau sain peut contribuer à réduire le risque de survenue de problèmes d’ovulation. Les faibles niveaux en fer sont aussi associés à un faible poids de naissance. Le fer est nécessaire à la croissance du fœtus et du placenta. Il est important de suivre le niveau de fer tout au long de la grossesse. Un excès en fer comme une carence peuvent tous deux générer des complications.

Poursuivre la lecture

Acides gras oméga-3

Les acides gras essentiels sont importants à la fois pour la fertilité et pour le développement du bébé au cours de la grossesse. Selon une étude menée sur le sujet, les acides gras oméga-3 pourraient participer à l’augmentation de la longévité reproductive. Les résultats de cette étude reposent sur des essais animaux et doivent encore être confirmés. Une autre étude a montré qu’une augmentation de l’apport en acides gras oméga-3 au cours des traitements par FIV ou par ICSI pouvait aider à stimuler la fertilité et la croissance embryonnaire. Au cours de la grossesse, les acides gras essentiels peuvent contribuer à protéger le développement du fœtus contre le stress oxydant et promouvoir un poids de naissance sain.

Poursuivre la lecture

Vitamine C

La vitamine C est un puissant antioxydant qui réduit le stress oxydant et peut influencer la fertilité féminine. Les études conduites sur le sujet ont montré qu’une supplémentation en vitamine C peut aider les femmes qui suivent un traitement de procréation assistée.

Poursuivre la lecture

Vitamine D

Souvent désigné sous le nom de « vitamine du soleil », ce groupe de composés joue un rôle essentiel dans l’absorption par l’organisme des oligo-éléments et d’autres nutriments clés. Les études conduites sur les animaux ont montré que la vitamine D influence la fertilité féminine. Les rats femelles présentant une carence en vitamine D ont des difficultés à se reproduire. Chez les humains, les études ont montré l’importance de la vitamine D pour le bon déroulement de la grossesse et pour le développement normal du fœtus. Les femmes dont le niveau de vitamine D est faible présentent un risque accru de développer des complications pendant leur grossesse et de donner naissance à des bébés de faible poids.

Poursuivre la lecture

Vitamine E

Selon les études menées sur le sujet, la supplémentation en vitamine E peut être bénéfique aux femmes qui suivent un traitement de procréation assistée. Cette vitamine améliore la réponse de l’endomètre du fait de ses propriétés antioxydantes et anticoagulantes. La vitamine E favorise également le développement fœtal.

Poursuivre la lecture

Zinc

Le zinc est indispensable au maintien des niveaux hormonaux. Cet oligo-élément est donc d’une très grande importance pour la fertilité féminine. En cours de grossesse, un faible niveau de zinc peut affecter le développement fœtal et engendrer des complications lors de l’accouchement.

Poursuivre la lecture

Augmenter sa consommation de nutriments pour favoriser la fertilité féminine

Les effets des nutriments sur la fertilité féminine sont importants. La bonne compréhension de l’effet des nutriments sur la reproduction et sur le développement du bébé peut aider les femmes à faire les bons choix de vie. En faisant en sorte que l’organisme dispose des nutriments clés, on optimise la fertilité et on favorise le bon déroulement de la grossesse, ainsi que le développement normal du bébé.

Il est facile d’encourager la consommation de produits frais pour assimiler l’ensemble des nutriments clés en quantité suffisante, mais cela n’est pas toujours possible. Par ailleurs, la routine quotidienne et les différents choix de vie que l’on peut faire sont susceptibles d’augmenter les besoins nutritionnels. Cela est d’autant plus profond que le régime alimentaire est déficient. La santé reproductive peut parfois en souffrir.

Pour maintenir une fertilité optimale et accroître les chances de tomber enceinte, de nombreux spécialistes de la fertilité encouragent les femmes à prendre des compléments alimentaires. Il s’agit d’un moyen simple, efficace et bon marché de s’assurer que l’organisme assimile les nutriments dont il a besoin pendant cette période importante. Il existe de nombreuses formules qui ont été conçues spécifiquement pour favoriser la santé reproductive et le développement fœtal.

Il est important de consulter votre médecin avant de choisir un complément alimentaire. Certains compléments sont adaptés aux femmes essayant de concevoir, tandis que d’autres le sont davantage aux femmes en cours de grossesse. Les compléments multi-vitaminés ne sont pas recommandés, car un excès de certains nutriments pourrait avoir l’effet inverse de celui recherché. Néanmoins, à l’aide des bons compléments et d’un changement positif de mode de vie, il est possible de favoriser une bonne santé reproductive.

 

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerSubmit